Hier, au siège de l’École nationale supérieure d’informatique, lors d’une conférence de presse portant sur le bilan de l’opération d’inscription et d’orientation des nouveaux bacheliers session 2014, Mohamed Mebarki a dressé un constat satisfaisant de cette opération, affirmant que « la phase de préinscriptions a eu lieu dans d’excellentes conditions grâce à la bonne préparation aussi bien sur le plan humain que technique ».

Entamant la question des chiffres, le ministre annoncera que « 98,34%, dont 66,32 % de filles et 33,68 % de garçons, soit 224 923 nouveaux bacheliers, ont opté pour l’enseignement supérieur pour l’année universitaire 2014/2015 », précisant à l’occasion que «1,66% du chiffre global des détenteurs du baccalauréat n’a pas fait cette inscription préliminaire » qui, selon l’interlocuteur, est un nombre minime.

Il s’agit, selon lui, de bacheliers qui préfèrent les formations supérieures hors enseignement supérieur et de bacheliers ayant repassé l’examen du bac, en quête de meilleures performances que celles obtenues lors des précédentes sessions.

Le premier responsable du département de l’enseignement supérieur a tenu à rassurer que « les dix choix ont été bien étudiés et c’est l’ordinateur qui a sélectionné le choix en fonction des moyennes obtenues, bien évidemment », et de préciser que « les nouveaux bacheliers se verront accorder l’un de leurs dix choix, s’ils respectent bien entendu les critères requis ». Dans ce chapitre, a-t-il avancé, environ 56,07 % d’entre eux ont été orientés selon leur premier choix, ce qui représente, selon le ministre, « un bachelier sur dix ».

Lire la suite sur Reporters