L’affaire de la pelouse du stade du 5 juillet est un véritable scandale. Après avoir été complètement refaite, il y a un peu plus d’une année, voila que les autorités décident de sa fermeture une nouvelle fois pour …poser une nouvelle pelouse.

«La pelouse est vraiment en mauvais état. Le stade sera fermé pour la  pose d’un nouveau gazon dans un délai maximum de 6 semaines», a déclaré, hier, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali El Hadi. Les joueurs des clubs algérois qui s’y sont produits se sont plaints de l’état de la pelouse.

Après plusieurs opérations de réfections (1999, 2003), le stade du 5 Juillet avait été fermé en 2008 pour entre autres la pose d’une nouvelle pelouse. C’est la société hollandaise Queens Grass qui s’en est chargée. Même si l’entreprise a une réputation mondiale (les stades d’Old Trafford, San Siro…), sa pelouse n’a pas tenue longtemps en Algérie .

En 2013, suite au décès de deux supporters, lorsque une partie d’une tribune s’est effondrée, le stade a été une nouvelle fois fermé. En mars 2014, l’entreprise chinoise CSCEC a entamé l’opération de renforcement des tribunes. Le chantier a été livré près d’une année plus tard. Et en mars 2015, l’entreprise algérienne, la Sarl Vegetal Design, a posé une nouvelle pelouse de dernière génération. Il s’agit d’une «pelouse hybride – un procédé appelé AirFibr6 – élaborée par le français Natural Grass. Là encore, ce fut un flop, puisqu’un peu plus d’une année après, elle a du être, une nouvelle fois refaite à coup de milliards.

En somme, les sommes dépensés pour les différentes opérations de réfection du 5 Juillet en dix ans auraient peut-être été suffisantes pour construire un nouveau stade.

Elyas Nour

Notez cet article