Le bâtonnier, Abdelmadjid Sellini, du barreau d’Alger, a été désigné par l’ambassade suisse à Alger pour défendre les intérêts d’un citoyen suisse, patron d’une bijouterie à Genève, ayant été victime d’un braquage commis l’année dernière. Parmi les braqueurs, Franco-algérien répondant au nom Nabil A.

Sellini s’est rendu hier à Maghnia pour interroger le mis en cause qui est originaire de cette localité. Ce dernier a été arrêté par les services de sécurité il y a plusieurs mois dans le cadre d’une autre enquête. Après vérification, il s’est avéré que l’individu était recherché.

Les dessous de cette affaire remontent au début de l’année 2017, lorsque le bijoutier fut kidnappé de chez lui avant d’être embarqué, sous la menace d’armes à feu, et conduit vers son local. Les voleurs l’ont obligé à ouvrir ses coffres pour lui subtiliser des bijoux dont la valeur est estimée à plus de 20 millions d’euros.

Recherché en France et en Suisse, Nabil rentre alors, en Algérie ou il trouve refuge chez des cousins. Il investit son argent dans l’immobilier acquérant plusieurs commerces. Le 13 février 2017, il est arrêté par la police à Maghnia. Dans un premier temps, les services de la DGSN se sont intéressés à ses publications sur Facebook. L’homme appelait à l’érection d’un État islamique en Algérie.

Elyas Nour

Maghnia / Après avoir subtilisé plus de 20 millions d’euros en bijoux, un Franco-algérien poursuivi par sa victime
4 (80%) 2 votes