La réalisation de plusieurs projets relevant de différents secteurs d’activité connaissent d’énormes retards. Une situation qui « oblige » les pouvoirs publics à agir afin de faire respecter les obligations contractuelles. Après une première mise en demeure, l’Agence nationale des autoroutes (ANA) a tenu hier à  » rappeler à l’ordre  » le groupement d’ingénierie canado-tunisien sommé de respecter ses engagements.

L’Agence nationale des autoroutes (ANA) a en effet adressé une nouvelle mise en demeure au groupement d’ingénierie canado-tunisien intervenant sur le projet de la troisième rocade d’Alger, reliant les villes de Tipasa à Tizi Ouzou, a appris l’APS auprès de l’ANA.

Le groupement de bureaux d’études canado-tunisien Tecsult international limité vient d’être destinataire de cette seconde mise en demeure après celle du 25 juin dernier, sur le projet de la troisième rocade d’Alger entre Sidi Rached (Tipasa) et Draa Ben Khedda (Tizi Ouzou) sur un tronçon de 135 km.

Lire la suite sur Les Débats

Article précédentRevue de presse. «Destination» favorite des jeunes, Facebook détrône les veillées du ramadhan
Article suivantRevue de presse. Prix des logements : Les raisons d’une flambée