corona

Algérie: Aujourd’hui, vendredi, un spécialiste des maladies respiratoires, le professeur Salah Lellou, a mis en garde contre la saturation des hôpitaux dans les prochains jours, après l’augmentation des cas de virus Corona.

Lellou a estimé, dans une déclaration à Radio Sétif , que la situation épidémiologique en Algérie est « préoccupante », notant que la raison en est la souche « Delta », qui reste dominante.

Le porte-parole a confirmé que le nombre de patients Corona dans les hôpitaux atteignait 4 000, alors qu’il n’était pas plus de 3 000 il y a deux semaines.

Selon les estimations scientifiques du médecin, les cas continueront d’augmenter, soulignant que ce qui est annoncé ne sont que des cas enregistrés, et peut-être qu’ils sont non déclarés et non enregistrés.

Le professeur Lellou estime que l’Algérie connaît la même situation qu’avec la troisième vague, avec des cas dangereux arrivant à l’hôpital et nécessitant une hospitalisation et une réanimation.

Le médecin spécialiste a expliqué que le groupe le plus vulnérable aux blessures corona est celui des jeunes, pour la simple raison qu’ils n’ont pas reçu le vaccin.

« Je ne comprends pas pourquoi les Algériens partent jusqu’à ce qu’ils atteignent le pic et les états de saturation, puis se fassent vacciner », a-t-il déclaré.

Le professeur a souligné que le pic et les records seront atteints fin janvier, après quoi les chiffres commenceront à diminuer progressivement.

Lu a montré qu’il n’avait pas peur du mutant « Omicron », comme c’est le cas avec « Delta », qui reste dominant avec ses symptômes dangereux et demande de l’oxygène en abondance.

Il a souligné que les symptômes de « Omicron » sont légers par rapport à « Delta », car il n’atteint souvent pas les poumons et n’est satisfait que de la région supérieure, en particulier de la trachée, et provoque un mal de tête continu ainsi qu’une transpiration sévère à nuit.