Par F | janvier 30, 2013 10:36
pain

Malgré l’insistance et les menaces de grève des boulangers, le gouvernement ne veut rien entendre. Il compte garder le prix actuel du pain en attendant de discuter avec les professionnels du secteur.

“Il n’y aura aucune augmentation des prix du pain. Cela ne figure pas dans les plans du gouvernement”, a déclaré, mardi, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, en réponse à la revendication des boulangers qui veulent soit une augmentation du prix de la baguette soit la diminution de son poids.

Le ministre vient donc de trancher, une nouvelle fois, sur une question qui reste pendante depuis plusieurs années déjà. Il faut savoir que le prix actuel de la baguette (8,5 dinars) n’arrange pas les affaires des boulangers qui revendiquent une augmentation des prix pour éviter de mettre la clé sous le paillasson. Toutefois, le gouvernement a toujours indiqué que le prix du pain est subventionné. Pour leur part, les boulangers rétorquent que ce n’est pas assez en prétextant que plus de 3000 boulangeries ont fait faillite.  Force est de constater, en revanche, que le prix de la baguette est rarement respecté. Puisque, dans les grandes villes, le pain est souvent cédé à 10 DA. L’augmentation est donc pratiquée au grand dam des consommateurs.


  • Derniers articles

  • Réagissez

  • Connexion

    Email
    Print