L’équipe nationale algérienne de football effectue samedi à Fürth (banlieue de Nuremberg) sa dernière et grande répétition avant le mondial sud-africain, en donnant la réplique à son homologue des Emirats Arabes Unis, dans un match test d’une importance particulière pour le moral de la troupe du sélectionneur Rabah Saâdane. Quelque peu ébranlée par les derniers résultats enregistrés lors des matches amicaux contre la Serbie et l’Eire qui se sont soldées par de sévères défaites (3-0) et qui ont sérieusement semé le doute chez les supporters algériens, l’équipe nationale compte bien retaper son moral en renouant avec le succès, histoire de remettre un peu de confiance dans ses rangs à une semaine de ses grands débuts au Mondial face à la Slovénie.
Les « Verts » qui ne semblent pas très affectés par leurs derniers déboires qu’on accorde volontiers à de multiples impondérables, notamment les absences des joueurs cadres (Bouguerra, Yebda, Antar Yahia et Matmour), affichent de meilleures dispositions physiques et psychologiques, surtout comme l’attestent d’ailleurs leurs déclarations.

« Tout est au beau fixe. Nous sommes dans les meilleures conditions de préparation, et nous seront prêts pour le jour J », affirment l’ensemble des joueurs qui souhaitent ne pas être jugés par rapport à leurs dernières prestations. « Il ne faut pas s’inquiéter. On est en train de travailler durement pour progresser. On a certes perdu contre l’Eire mais nous avions beaucoup de blessés, qui ont été remplacés par des joueurs qui n’avaient jamais évolué ensemble ».

Ce n’est pas évident de trouver ses automatismes et la cohésion dans de pareils cas. Avec le retour de l’effectif, je suis sûr qu’on sera meilleurs samedi contre les Emirats Arabes Unis, et mieux encore en Coupe du Monde « , souligne Nadir Belhadj.

En récupérant l’ensemble de son effectif, à l’exception du défenseur Habib Belaid, l’entraîneur Rabah Saâdane aura un large éventail pour présenter un onze « cohérent et conquérant » contre les Emirats Arabes Unis samedi au Playmobil de Fürth où les Verts auront également le grand avantage de disposer de l’apport de leurs inconditionnels supporters. Un apport indéniable qui n’échappe pas aux coéquipiers de Madjid Bouguerra dont le retour au sein de la défense centrale donnera plus de stabilité à l’équipe qui a souffert de son absence, tout comme d’ailleurs celle de Antar Yahia, lui aussi complètement rétabli de la blessure contractée lors du stage de régénération de Crans Montana.

La bonne nouvelle également est le retour au sein de l’équipe de Karim Matmour qui a réintégré le groupe jeudi soir sans ressentir la moindre gêne de la contracture assez sévère qu’il traîne depuis quelques jours et qui l’avait privé du match contre l’Eire. « Je n’étais pas très inquiet quant au retour des blessés et je savais que je pourrais compter sur tout mon effectif lors du Mondial », a indiqué le coach national, après la seconde séance effectuée vendredi en fin d’après-midi, séance au cours de laquelle Saâdane a fait disputer un match d’application auquel ont pris part l’ensemble de l’effectif, à l’exception de Hassan Yebda, ménagé et laissé aux soins du staff médical après avoir ressenti quelques douleurs au niveau de l’ischio-jambier.

Le coach national devrait, selon les derniers échos, présenter dès l’entame du match la « meilleure équipe possible » contre la sélection émiratie, avec notamment les habituels cadres du onze national (Bouguerra, Antar Yahia, Belhadj, Ziani et Mansouri), auxquels viendront s’ajouter Mehdi Lacen et Adlène Guedioura au milieu du terrain et sur le flanc droit. En attaque c’est le duo Djebbour-Ghezzal qui sera probablement reconduit.

Saâdane tentera également au cours du jeu quelques variantes notamment au niveau offensif avec l’entrée de Ryad Boudebouz qui pourrait apporter plus de vélocité et de fraîcheur à une ligne d’attaque en manque d’imagination et d’efficacité depuis plusieurs matches.

En tout état de cause et à la lumière des propos du défenseur Antar Yahia, ce match a valeur de test pour l’ensemble des joueurs, et le résultat aura une grande importance sur le moral de la troupe. « Nous allons disputer ce match pour le gagner. C’est le dernier match de préparation avant le Mondial et l’on se doit de le négocier positivement. Une victoire sera un stimulant pour nous car on ira en Coupe du monde plus sereins et ça donnera aussi une certaine assurance à nos supporters qui ont été très peinés par nos derniers résultats », a affirmé le joueur.

Signe révélateur de la détermination du héros de « Oum Dourman » et de ses coéquipiers à retrouver la « grinta » qui leur a fait défaut ces derniers temps, cette envie de reprendre goût à la victoire même si cette joute contre les EAU est amicale. « Une victoire reste une victoire même en match amical. Il n’y a pas de matches amicaux lorsqu’on joue pour les couleurs de son pays », affirme-t-il.

Pour concrétiser cet objectif, les Verts seront contraints de prendre le jeu à leur compte et tenter de trouver des solutions à leur problème offensif et à cette inefficacité des attaquants, souci numéro un du staff technique. En ne réussissant à inscrire aucun but lors de ses quatre dernières rencontres, l’attaque algérienne inquiète au plus haut point ses fans. Une situation complexe à laquelle Karim Ziani, trouve une explication. « Certes on ne marque plus, mais il faut savoir aussi que les deux attaquants Djebbour et Ghezzal n’ont pas évolué ensemble plus de 6 mois. C’est difficile de retrouver les automatismes après une si longue absence. Mais faites-nous confiance tout rentrera dans l’ordre et on retrouvera l’efficacité qui a fait notre force lors des qualifications jumelées à la Coupe d’Afrique et la Coupe du Monde », explique le meneur de jeu des Verts. Une situation que Abdelkader Ghezzal juge « passagère et qui trouvera certainement sa solution, à commencer par ce match contre les EAU où l’attaquant de Sienne compte bien retrouver son punch si le staff technique lui fasse une nouvelle confiance, en dépit de son mutisme depuis plusieurs mois.

« Je suis sûr que ça va s’arranger car ‘on travaille tous d’arrache-pied pour trouver des solutions », souligne-t-il. L’optimisme affiché par l’attaquant algérien pourrait bien être contrarié par l’équipe émiratie qui compte bien mener la vie dure et pourquoi pas s’imposer samedi à Fürth. « L’Algérie est une grande nation de football comme le prouve sa présence au Mondial, mais nous aussi sommes animés de la même détermination que les Algériens. Battre l’Algérie est un droit légitime et nous ferons tout pour réussir notre match », souligne le Directeur technique, Ismail Rashed.

L’ancienne vedette et capitaine de la sélection émiratie des années 90 qui voue « un profond respect » pour l’équipe algérienne annonce que son équipe voudrait bien épingler un « Mondialiste » pour soigner son standing. Avec l’intégration de 8 nouveaux joueurs, issus de l’équipe juniors qui a disputé le dernier mondial de la catégorie en Egypte en 2009, le DTN affiche une certaine confiance quant aux capacités de ses joueurs qui viennent de s’imposer devant la Moldavie (3-2).

« On voudrait bien continuer notre dynamique de succès face aux Algériens. Nous avons bien étudié le jeu de la sélection algérienne en visionnant certains de ses matches, ce qui atteste que nous prenons très au sérieux ce match », a souligné le DTN en espérant que cette rencontre entre « deux pays frères » plaira au nombreux public qui est attendu.Algérie-EAU (amical): dernière répétition avant l’aventure sud-africaine

APS