Des journalistes des secteurs public et privé ont demandé samedi à Alger au gouvernement l’élaboration d’un statut particulier du journaliste, l’activation de la loi sur l’information de 1990 et la création du haut conseil de l’information. Des dizaines de journalistes rassemblés à la maison de la presse Tahar Djaout ont également demandé au gouvernement d’ouvrir un débat officiel sur la réalité de la profession avec une participation forte de journalistes ainsi que la constitution de commissions chargées de prendre en charge les problèmes des journalistes et à leur tête le logement et les augmentations de salaires.

APS