La ligue arabe recommande à Bachar al-Assad de se rendre rapidement pour garantir une sortie « sûre » pour lui et ses proches.

Réunion de la ligue arabe à Doha

Réunis à Doha ce week-end, les ministres des affaires étrangères de la Ligue arabe se sont adressés au président syrien pour le pousser à « renoncer au pouvoir » tout en assurant que « la Ligue arabe contribuera à lui assurer et à sa famille une sortie sûre ».

Le premier ministre qatari, cheikh Hamad Ben Jassam Al-Thani, a appelé Assad à sauver son pays : « Il peut arrêter les destructions et les tueries en prenant une décision courageuse » a-t-il déclaré.

Les ministres arabes ont encouragé l’opposition et l’Armée syrienne libre à former un gouvernement transitoire très rapidement pour « favoriser une transition pacifique » et « rassembler les forces de l’opposition en Syrie et à l’étranger ».

Accompagné du secrétaire général de la Ligue arabe Nabil Al-Arabi, le premier ministre du Qatar doivent se rendre à Moscou et à Pékin pour faire par aux dirigeants de ces deux Etats des conclusions dressées par les pays arabes.

La Ligue a appelé l’ONU à modifier le mandat syrien de Kofi Annan pour l’orienter vers l’organisation du départ de Bachar al-Assad et la transition du pouvoir.

La Ligue arabe a décidé d’allouer une aide de 100 millions de dollars aux réfugiés syriens.

Sarah Haderbache