Depuis la reprise des bombardements aériens sur la bande de Gaza, lundi dernier, les internautes algériens se sont mobilisés en masse pour dénoncer les crimes commis par Israel. 

 

Les utilisateurs du réseau social Facebook n’ont pas hésité à exprimer leur chagrin et leur compassion à l’égard des Palestiniens. Si au départ,  ils étaient plusieurs à transformer leur photo de profil en fond noir pour marquer leur deuil, ils sont aujourd’hui encore plus nombreux à arborer le drapeau Palestinien en « photo de couverture ». Une image rassemblant le drapeau algérien à celui de la Palestine a même été créée. De même, les facebookers algériens partagent en masse articles et statuts en faveur de la population de Gaza. Des photos mettant en scène les blessures les plus terribles circulent sur la toile, montrant enfants, femmes et hommes mutilés, brûlés ou même morts. Les partages se font si rapidement que souvent on ne s’aperçoit pas du fait qu’il s’agisse de l’Irak ou de la Syrie et non de la Palestine. Des « Fake » trompeurs qui profitent aussi de l’indignation provoquée sur les réseaux sociaux par l’agression israélienne.

Le soutien se poursuit également sur Twitter où plusieurs hasthags ont été mis en place pour soutenir les victimes palestiniennes comme #prayforgaza. Les Twittos s’engagent également à dénoncer en utilisant les hashtaghs #GazaUnderAttack et #gazaunderfire.

Pour montrer que leurs encouragements ne sont pas uniquement virtuels, les Algériens ont organisé un rassemblement en plein centre de la capitale, samedi dernier. Ils étaient environ trois cent à se réunir près de la Grande Poste brandissant  photos et pancartes « Free Gaza ».

rassemblement Palestine

Malgré cette importante mobilisation, plusieurs internautes se sont interrogés sur l’utilité effective de ce soutien pour les Palestiniens, dénonçant ainsi un manque d’actions concrètes. Plusieurs plateformes de collectes de fonds ont alors été mises en place. Aujourd’hui, il est possible de faire des dons directement aux Palestiniens via plusieurs sites comme celui du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens. Certaines associations telles que Ummah Charity ou Barakacity ont également rendu possible ce transfert d’argent. Mais il existe aussi d’autres manières d’aider. L’ambassade de Palestine, située au 15 Boulevard Mouloud Belhoucet (ex Victor Hugo) accueille tous ceux qui souhaiteraient donner du sang ou toutes sortes d’objets utiles et elle représente le moyen le plus sûr de faire parvenir les dons.

Notez cet article