Le monde des affaires et de l’entreprenariat séduit de plus en plus de femmes. Selon des chiffres avancés par le Centre national du registre du commerce (Cnrc), elles ne seraient pas moins de 136.204 femmes d’affaires recensées en Algérie fin 2015 contre 130.416 en 2014 et 115.241 en 2010.

Créer sa propre entreprise est un objectif que se fixent plusieurs femmes algériennes. Les chiffres du Centre national du registre du commerce (Cnrc) en témoignent puisque jusqu’à fin 2015, l’Algérie comptait 136.204 femmes d’affaires (les deux catégories confondues) contre 130.416 en 2014 et 115.241 en 2010, selon le Centre national du registre du commerce (Cnrc).

C’est à Alger la capitale que se trouve le plus grand nombre de femmes entrepreneurs  avec un nombre de 14.247 (11,6% du total national des femmes d’affaires), suivie d’Oran avec 8.809 (7,2%), de Tlemcen avec 5.400 (4,4%), de Sidi Bel Abbes avec 5.162 (4%). A Constantine, 5.110 commerçantes y exercent (4,2%), 4.512 à Blida (3,7%), 4.249 à Tizi Ouzou (3,5%), 3.843 à Chlef (3,1%) et 3.281 à Tipaza (3,1%).

Le CNRC souligne que le nombre de femmes entrepreneurs a augmenté d’environ 18% sur les cinq dernières années. L’augmentation n’est peut-être pas très significative, mais elle reflète l’intérêt croissant que porte la gent féminine au domaine de l’entreprenariat.

Pour ce qui est de la nature des activités qui attirent les femmes entrepreneurs, le CNRC a recensé deux catégories, à savoir celle des femmes commerçantes-gérantes d’entreprises (personnes morales) et femmes commerçantes- personnes physiques.

En cinq ans, le nombre de femmes gérantes d’entreprise (personnes morales) a presque doublé passant de 4.451 en 2010 à 8.754 en 2015. Quant aux femmes commerçantes-personnes physiques, elles étaient à 127.450 en 2015 contre 122.253 en 2014 et 110.790 en 2010. Par ailleurs, les femmes commerçantes ne représentent que 7.4 % sur l’ensemble des commerçants que compte le pays (1,84 million). Elles représentent 5,3% de l’ensemble des commerçants-personnes morales lesquels sont au nombre de 164.332 sociétés, et 7,6% du total des commerçants-personnes physiques lesquels sont au nombre de 1,67 million.

Pour ce qui est des différentes activités qui attirent en premier lieu les femmes, les secteurs sont les suivants : le monde des affaires attire 48,4% de femmes, celui des prestations et des services (38,1%), la production de biens (9,6%), la distribution en gros (3,4%), la production artisanale (0,28%) et l’exportation (0,01%).

Les femmes gérantes de société exercent, de leur côté, dans les services (39,4% du total des sociétés dirigées par les femmes), la production de biens (25,4%), l’importation pour la revente en l’état (17%), la distribution en gros (10,3%), la distribution en détail (6,1%), la production artisanale (1,3%) et l’exportation (0,5%).

Selon l’étude du CNRC, mis à part Tindouf et Ilizi, il existe dans les autres wilayas restantes entre 1.000 et 3.000 femmes commerçantes. En moyenne nationale, il existe donc 2.856 femmes commerçantes par wilaya.

Nourhane S. 

Notez cet article