Bien que ses avocats estimaient le procès gagné d’avance, Bouteflika a décidé de retirer la plainte qu’il avait déposée pour diffamation contre le journal français Le Monde.

«Le dossier était  bien ficelé et le procès était gagné d’avance par le plaignant », ont précisé les avocats Chems-eddine Hafiz et Basile Ader à la presse, relevant «le geste fort du président de la République en direction de la presse, particulièrement Le Monde».

L’affaire devait être jugée le 27 juin prochain par le Tribunal correctionnel de Paris.

Abdelaziz Bouteflika a déposé plainte contre le journal français après la publication de sa photo à la Une du journal, associée à un article évoquant la corruption de dirigeants arabes et africains. La publication de cette photographie avait suscité l’ire des autorités algériennes qui avaient refusé de délivrer un visa d’entrée aux journalistes du quotidien français du soir.

Rani Aghiles