Crédit photo: El Khabar

La conférence qui se déroule à huis clos ce lundi 22 avril au palais des nations à Club des Pins prend les allures de l’un de ces « carnavals politiques » organisés par le régime. Abdelkader Bensalah, l’initiateur de cette conférence n’était pas présent et la presse a été interdite d’accès. Tous les ingrédients d’une manœuvre politicienne sont présents. Un véritable simulacre !              

Les parties prenantes -qui se résument à quelques individus sans représentativité aucune- ont pour ordre du jour de débattre des mécanismes à mettre en place en vue de préparer et d’organiser le scrutin du 4 juillet. Il s’agit donc de mettre sur pieds une instance « indépendante », dans un climat général qui manquait de transparence.

Avant le début des discussions ce matin, le décor a été planté par le secrétaire général de la présidence de la République Habba El Okbi, qui a déclaré, devant la presse, que le scrutin se tiendra à la date fixée. C’est une façon d’imposer le fait accompli.

La façon avec laquelle cette conférence a été pensée donne l’impression que les choses ont été ficelées d’avance et que la présence des participants est accessoire ! L’absence d’un véritable enjeu semble justifier l’absence d’Abdelkader Bensalah. Selon toute vraisemblance, il n’a pas jugé utile de marquer sa présence ! Selon M. El Okbi, « il avait d’autres engagements ».

L’autre fait qui suscite les interrogations est la décision d’organiser cette réunion à huit clos. La presse a été invitée à quitter la salle de conférence.  Irrité, Abdellah Ouafi, le représentant du Front El Moustaqbal s’est retiré dénonçant un manque de sérieux.

Conférence nationale initiée par Abdelkader Bensalah / Un simulacre !
3.7 (73.33%) 9 vote[s]