L’Algérie vient de faire une nouvelle commande de sous-marins russes Varchavianka de type Kilo 636M à propulsion diesel-électrique.

Selon l’agence de presse internationale russe RIA Novosti, qui a rapporté l’information en citant une source au sein du complexe militaro-industriel, le consortium des constructions naval russes OSK aurait reçu une demande algérienne concernant la commande de deux submersibles du projet 636. L’interlocuteur de l’agence russe a indiqué que «le contrat portant sur la construction de deux sous-marins a été approuvé». Toutefois, cette source n’a pas divulgué le montant du contrat et les délais de sa réalisation.

Il convient de préciser, que les chantiers navals russes de l’Amirauté font partie du groupe unifié de construction navale russe (OSK). Ces deux sous-marins viendront consolider la flotte algérienne qui dispose déjà de deux classes Kilo 877EKM (Rais Hadj Slimane 012) et Rais Hadj Mubarak 013, et deux autres classe Kilo 636 (Messali El Hadj 021) et Akram Pacha 022. Sachant que les deux sous-marins de type Kilo ont été livrés à l’Algérie en 2010 par le chantier naval de Saint-Pétersbourg. Baptisés «Trou noir» par les experts de l’Otan pour leur discrétion, les submersibles diesel-électrique polyvalents du projet 636 Varchavianka appartiennent à la 3eme génération de sous-marins russes. Ils peuvent être dotés de systèmes de missiles multi-rôles 3M54 club.

Lire la suite sur L’Expression