Bilan des accidents de la route au début du mois de Ramadhan

0
Advertisement

La protection civile dans un communiqué à l’APS dresse un bilan des accidents de la route des premiers jours de Ramadhan. 35 personnes sont décédés et 49 autres ont été blessées sur les routes de plusieurs wilayas entre le 11 et le 14 juillet. La wilaya de Blida enregistre le bilan le plus lourd avec le décès de 3 personnes dans la collision d’un camion et d’un véhicule léger.

Durant le mois de Ramadhan, les accidents de la route sont nombreux, surtout entre 18h et 19h30, heure à laquelle les automobilistes se pressent pour ne pas rater la rupture du jeûne. De plus, le manque de glucose et d’eau dans le corps atteignent leur plus bas niveau à cette période de la journée, provoquant une baisse de vigilance des conducteurs. Les excès de vitesse mais aussi l’état des chaussées et le non-respect des règles du code de la route sont les trois causes principales à l’origine d’une majorité d’incidents. Du fait de l’importance de sa population, Alger reste la wilaya enregistrant le plus grand nombre d’accidents.

Le mois sacré n’est pas, pour autant, le mois le plus meurtrier de l’année. Si les routes sont plus dangereuses en fin de journée pendant le Ramadhan ; les mois de juillet, août et septembre sont ceux qui enregistrent le plus grand nombre d’accidents. Depuis 4 ans, le fait que le mois sacré ait lieu pendant l’été explique aussi le nombre important d’accidentés de la route sur la période.

Article précédentPlus de 12 000 postes à pourvoir au concours de recrutement de l’éducation nationale
Article suivantEtats Unis : Une princesse saoudienne inculpée pour esclavagisme