immobiliers en Ile-de-France

Les données publiées par les notaires à Paris indiquent que les Portugais occupaient la première place parmi les acheteurs étrangers de biens immobiliers en Ile-de-France avec une part de 15,3 %, suivis des Chinois (10,1 %), puis des Algériens (7,8 %) , les Roumains (7%) et enfin les Italiens (6,5%), selon le site algérien « Visa and Travel ».

Selon le même site, la part des acheteurs de ces cinq nationalités varie d’année en année mais aussi entre Paris et la petite couronne et la petite couronne.

Cependant, les Algériens occupent la troisième place en 2021 à la fois pour la petite couronne et la grande couronne avec une part de 3,4% et 4,2%, respectivement.

Ce n’est un secret pour personne, l’Ile-de-France est l’une des régions françaises où les prix de l’immobilier sont les plus élevés.

Les données publiées par les notaires du Grand Paris en septembre dernier révélaient que les prix de l’immobilier avaient augmenté de 5,1 % en Ile-de-France, et on s’attend à ce que la hausse atteigne 7 % l’année prochaine.

Pour le dernier trimestre 2021, selon les données des notaires, une maison en Ile-de-France coûte en moyenne 360 ​​800 euros tandis qu’un appartement coûte 6 760 euros le mètre carré.

Pour mémoire, l’Ile-de-France est une région du centre-nord de la France. C’est la région la plus riche d’Europe et la quatrième au monde. C’est l’une des vingt-six régions administratives de France, et elle se compose de la aire urbaine de Paris.

Le 4 décembre, les Républicains ont choisi Valérie Pecres, l’ancienne présidente de la région Ile-de-France, comme première candidate à la présidentielle face au président Emmanuel Macron aux élections d’avril 2022, connue pour son hostilité envers les immigrés.