Les programmes de logements, AADL 1 et 2 ne seront pas affectés par la chute du prix du baril qui a poussés les autorités à opter pour une politique d’austérité en ce qui concerne les dépenses publiques. C’est ce qu’a indiqué hier, le Ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune.

Néanmoins, le programme AADL 3, annoncé il y a quelques semaines, ne sera lancé qu’après la fin des deux premiers. Le Ministre a indiqué, au cours de son intervention, lors du forum du journal El Moudjahid, que le gouvernement a programmé la construction de 400 000 logements de type AADL dans le cadre du futur programme quinquennal. Sur un total de 700 000 souscripteurs, s’étant inscrit dans un premier temps par Internet, les autorités ont comptabilisé environ 580 000 demandes sérieuses. Tebboune a signalé un déficit en matière de logement, tous types confondus, de près de 720 000 unités.

Sur un autre plan, le ministre a déclaré que près de 365 000 souscripteurs ont été convoqués pour le retrait de leur avis de virement. L’opération, dont la date butoir été fixée au 31 décembre, pourrait finalement dépasser ce délai. Par conséquent, ceux qui veulent faire des recours pourraient également les introduire au-delà de cette date. Tebboune a également évoqué d’autres aspects lors de son intervention. Le fichier national du logement commence à faire son effet. 540 000 faux demandeurs de logements ont été éliminés des listes. Ceux là se comptent en général parmi les personnes ayant déjà bénéficié d’un logement, d’une assiette de terrain ou d’une quelconque aide de l’Etat. A noter en dernier lieu que même le ministre du Commerce, Amara Benyounes, a aussi affirmé que les programmes à caractère sociales lancés par les autorités ne seront pas touchés par la politique d’austérité. Selon lui,  le seront uniquement les investissements publics non prioritaires.

 Elyas Nour