Mohamed Amara/ Le scientifique algérien qui passe des heures sur un problème de maths

0
Advertisement

Il aurait pu être secrétaire d’État pour la Recherche en Algérie. Mais, il est devenu l’un des rares présidents d’origine algérienne d’une université française. Il s’appelle Mohamed Amara et il  est depuis 2012, le président de l’université de Pau et des pays de l’Adour (Uppa). Auparavant, il était directeur d’études à la Sonelgaz, avant d’aller en Tunisie pour cofonder de l’École polytechnique de Tunisie. 

En France, il s’impose rapidement comme  directeur de projets à l’Agence nationale de la recherche française. Mohamed Amara est un scientifique hors-pair qui fait beaucoup parler de lui en France. Dans les colonnes de Jeune Afrique, où un très beau portrait lui a été consacré, notre compatriote raconte tout son amour pour les mathématiques :  « Les mathématiques sont un très beau jouet qui permet de ne jamais s’ennuyer. Certains passent des heures sur des joysticks ; moi, sur un problème de maths. Il y a toujours des problèmes à résoudre… Sinon, on s’en crée ! », confie-t-il.

Mohamed Amara incarne par excellence le génie de cette diaspora scientifique algérienne qui fait le bonheur de la France et des autres pays développés parce que son pays natal n’a pas su l’exploiter et le valoriser. On vous laisse découvrir le parcours de ce brillant scientifique sur Jeune Afrique. Il vous suffit juste de cliquer sur ce lien. 

Article précédentReligion/ L’ordonnance régissant les cultes non-musulmans contestée
Article suivantMédias/ Cevital rachète 80% des actions d’El Khabar et de KBC