Quelques 300 000 logements, principalement de type location-vente et promotionnel public, seront construits après que les banques publiques d’Algérie aient injectées près de 1 200 milliards de dinars.

C’est au nom de l’ensemble des banques publiques de l’Entreprise nationale de promotion immobilière que le Crédit populaire d’Algérie (CPA) a signé dimanche une convention de financement pour lancer le chantier de logements promotionnels publics (LLP). Objectif : construire plus de 150 000 logements de type LLP. Des habitations réservées généralement à la classe moyenne, dont le revenu mensuel ne lui permet pas de bénéficier ni du logement social, ni  du logement AADL.

Cette convention complète un accord conclu fin avril, qui prévoit la réalisation de 100 000 logements publics de type location-vente sur les 150 000 logements que l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement compte fournir d’ici les deux prochaines années. Au total, 1 200 milliards de dinars (soit 15 milliards de dollars) sont versés par l’ensemble des banques publiques algériennes pour mener à bien ce projet immobilier.

 “La plus grosse opération de financement par le concours bancaire dans l’histoire de l’Algérie”

Il s’agit de « la plus grosse opération de financement par le concours bancaire dans l’histoire de l’Algérie et l’une des plus importantes opérations au niveau mondial », s’est réjoui Mohamed Djellab, le PDG de CPA, après avoir signé la convention. Cette « énorme » opération représente une « mutation très importante » pour le secteur de l’Habitat qui couvre désormais la grande part du coût de ses projets par le financement bancaire et non pas par le recours direct au Trésor public, a-t-il considéré.

Un enthousiasme partagé par le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Abdelmadjid Tebboune. « L’Algérie vient, grâce à ces conventions, de franchir une étape extrêmement importante dans la reconversion de l’économie nationale », a-t-il déclaré. « Ces conventions qui couronnent quatre mois de concertation et de négociations, ont pour but de changer le modèle du financement de logements en impliquant davantage les banques publiques à cette opération », a expliqué Abdelmadjid Tebboune, lors de la cérémonie de la signature. “Après la signature de ces conventions de financement et l’attribution des assiettes foncières nécessaires, toutes les conditions sont réunies pour le lancement des projets de logements que le citoyen attend avec beaucoup  d’espoir”, a-t-il conclu.