Après avoir interpellé les autorités algériennes pour assassiner, sur la place publique, le talentueux écrivain-journaliste Kamel Daoud, Cheikh Hamadache s’adresse, cette fois-ci, directement à Allah, l’implorant d’ôter la vie à la sulfureuse chanteuse libanaise Nancy Ajram.

«C’est une criminelle qui viendra pour ravager notre peuple», motive-t-il sa position, exprimée en direct sur la chaîne satellitaire El Bilad TV. Hamadache n’a toutefois pas précisé de quelle manière, cette chanteuse « criminelle » va « ravager » le peuple algérien.

Habituellement, Abdelfettah Hamadache, chef de la mouvance alafiste algérienne, adresse les requêtes de ce type aux autorités algériennes. Mais, apparemment ,déçu que sa demander de tuer Kamel Doued ne soit pas prise en compte, il a décide de s’adresser directement à Allah.

Affichant un ton sérieux et grave sur le plateau de l’émission d’El Bilad TV, Hamadache a répété par trois fois sa requête au Tout Puissant d’ôter l’âme à la chanteuse avant qu’elle ne pose ses pieds en Algérie.

L’animateur de l’émission, qui a tenté de minimiser la sentence, en implorant, lui aussi, Dieu à ce que cette starlette soit «guidée vers le droit chemin», s’est vu signifier une fin de non recevoir catégorique de la part du Cheikh. Ce dernier l’a invité, dans son élan, à respecter sa «sentence».

Arezki Ibersiene

https://www.youtube.com/watch?v=zGjj1LKZcYs