Au sud du pays, loin des projecteurs des médias, la mauvaise gouvernance cause des dégâts incommensurables et procure aux habitants de la ville d’Ouargla, la plus grande ville du sud Algérien, une précarité sans précédent. 

Preuve en est, les habitants d’Ouargla assistent à la déchéance terrifiante de leur ancien grand centre commercial inauguré en grande pompe au début des années 90.  Situé au centre-ville de Ouargla, ce centre commercial est totalement détérioré et envahi par des détritus ainsi que des eaux pestilentielles. Livré à l’abandon, il fut, pourtant,  construit par l’Etat en 1992 pour une somme de 10 milliards de centimes, un budget très élevé à l’époque.

L’ouvrage a été conçu pour abriter un immense centre commercial qui a connu bel et bien un grand succès durant les premières années de  1990. Mais depuis le début des années 2000, c’est une véritable descente en fer que vit ce centre commercial déserté et saccagé de jour en jour au vu et au su des autorités locales. Des témoins oculaires ont fait parvenir à Algérie-Focus des photos qui relatent le degré désespérant de sa décrépitude : 

Cet édifice tombe en ruine et les autorités locales ne font absolument rien pour rectifier le tir et sauver ce centre commercial alors que des banques et entreprises comme les opérateurs de téléphonie mobile cherchent désespérément des locaux qui peuvent accueillir leurs bureaux.  Une situation absurde et un immense gâchis qui doit pousser en urgence le gouvernement à demander des comptes au Wali d’Ouargla.