La chasse aux migrants subsahariens fait rage dans les rues d’Alger. Un nombre important de ressortissants nigériens a été arrêté et placés dans un centre de rétention à Zéralda, à l’ouest de la capitale avant leur rapatriement dans leur pays.

Les migrants dénoncent, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, des conditions de détention difficiles. « Il n’y a pas d’eau, on ne nous donne pas à manger”, s’indigne un migrant.

L.R.