Dans un post Facebook, la coordination nationale des imams (CNI)a reproduit une missive destinée au ministre des Affaires religieuses, mais aussi au secrétariat général de la présidence de la République, au chef du cabinet du Premier ministre, au SG de l’UGTA et enfin, au SG du ministère du Travail, les informant que les imams passeront à l’action en organisant un rassemblement pacifique pour protester contre ce qu’ils qualifient de conditions de travail précaires.

La lettre postée sur les réseaux sociaux et signée par le secrétaire général du CNI, M. Djelloul Hadjimi, déplore le discours ambivalent du ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa.

Selon cette organisation, le ministre des Affaires religieuses a reçu plusieurs appels au dialogue, soulignant que lui même a adressé des messages similaires à travers des correspondances et des déclarations à la presse. Mais aucun n’a abouti, déplore-t-elle.

« Compte tenu des multiples promesses formulées, que ce soit àtravers des correspondances ou des déclarations dans les médias appelant, en substance au dialogue et à la concertation (…) et en réaction à l’autoritarisme à la marginalisation volontaire, l’entrave de l’activité syndicale et à tous les problèmes auxquels font face les imams et les fonctionnaires du secteur des Affaires religieuses (…) Nous sommes dans le regret de vous annoncer que nous organiserons une action de protestation pacifique à caractère national sous le slogan : « le rassemblement des turbans blanc », dont la date sera communiquée ultérieurement, indique le message.