Le nombre d’importateurs et beaucoup plus important que celui des exportateurs en Algérie. Cet état de fait crée un véritable déséquilibre dans le commerce extérieur. Les statistiques publiées dernièrement par les douanes l’illustrent parfaitement. Les 41788 importateurs ont importé, durant le premier semestre 2017 ,pour près de 23 milliards de dollars, alors que les 1630 exportateurs ont réalisé le modeste montant de 952 millions de dollars hors hydrocarbures.      

Malgré les restrictions imposées par le gouvernement en matière d’importation, l’import – import domine toujours l’activité du commerce extérieur, avec 41788 importateurs pour seulement 1630 exportateurs, selon les données fournies par les douanes.

En tout cas, les chiffres rendus public par les douanes confirment la prédominance de l’import-import et l’inefficacité de la politique de rationalisation des dépenses initiée par le gouvernement depuis 2015. Les statistiques confirment d’ailleurs cette tendance dans la mesure où les importations ont atteint les 22,986 milliards de dollars, alors que les exportations hors hydrocarbures peinent toujours à atteindre le milliard de dollars.

Établissant des moyennes mensuelles, les douanes ont fait savoir que les importations ont atteint les 3,83 milliards de dollars chaque mois, alors que les exportations ont atteint les 158.6 millions de dollars mensuels. Les hydrocarbures continuent toujours à stabiliser les chiffres du commerce extérieur.

Massi M.

Article précédentTransport maritime/ Réception prochaine de cinq nouveaux cargos et d’un ferry 
Article suivantMigrants/ 120 milliards pour le rapatriement des Subsahariens