L’Equipe Nationale va être surveillée de près durant le Mondial . Des policiers algériens « très compétents » vont accompagner nos joueurs pour assurer leur sécurité sur place. 

Les Fennecs vont être choyés lors de cette Coupe du Monde. Tout a été préparé d’avance pour leur éviter fatigue et stress, et même les prévenir de tout danger. En effet la DGSN prévoit de mobiliser des éléments, accompagnant les joueurs au Brésil où se déroulera le Mondial 2014. « Des éléments très compétents de la police accompagneront l’équipe algérienne au Brésil. Cette équipe travaillera dans le cadre du plan de sécurité mis en place par le gouvernement brésilien à l’occasion de la Coupe du monde », a déclaré Aïssa Naïli, directeur de la sécurité publique à la Direction générale de la sûreté nationale.

Du début à la fin ces policiers seront en charge de veiller sur les joueurs, mais aussi sur les 2000 Algériens au minimum qui font le déplacement pour supporter les Verts. Ils« vont contribuer efficacement à l’opération de maintien de l’ordre tant au niveau du poste de contrôle que sur le terrain. Ils seront également en contact direct avec les supporteurs algériens qui effectueront le déplacement au Brésil » a encore indiqué Aïssa Naïli.

Un dispositif prévu pour un pays qui vit actuellement d’importantes violences. Récemment Rio de Janeiro a frôlé l’explosion après que des émeutes qui ont eu lieu dans les favelas de Copacabana, ou il y a quelques jours de Joquei. Les couches les plus défavorisées de la population brésilienne vivent, pour certains, assez  mal les investissements que demande cette Coupe du Monde. De l’argent qui aurait pu être investi dans le développement de leurs villes, ou l’amélioration de leur quotidien. De plus le Brésil, pour assurer une certaine sécurité, a multiplié l’installation d’UPP (Unités de police pacificatrice) dans de nombreuses favelas, afin de chasser les trafiquants de drogue, ce qui rend la situation encore plus explosive.

Article précédentL’Algérie va-t-elle accorder une aide de 500 millions d’euros à la Tunisie ?
Article suivantDes crédits à la consommation allant jusqu’à 70 millions de centimes