Mali : 28 personnes en mandats d’arrêt internationaux

Les chefs des mouvements et regroupements de rebelles, islamistes, terroristes et narcotrafiquants affiliés aux Mujao, Ançar Eddine et MNLA font l’objet d’un mandat d’arrêt international.

L’Algérie, la Mauritanie, le Burkina Faso et la France « doivent pleinement coopérer à la demande d’extradition des autorités judiciaires maliennes », mentionne les médias maliens, rappelant que ces quatre pays ont signé des accords bilatéraux de coopération judiciaire liés aux extraditions. Ils doivent donc aider le Mali à retrouver les 28 personnes en mandats d’arrêt international, sans quoi « ils se mettront en marge de la coopération internationale », soulignent les autorités maliennes.

Parmi les personnes recherchées, certaines pourraient être appelées à comparaitre devant la cour pénale internationale (CPI). La liste des poursuivis pourrait par ailleurs s’allonger.

Lire la suite

Laisser un commentaire

*