Sur Facebook, Saïd Bouteflika est déjà candidat à l’élection présidentielle de 2014

On aurait pu prendre cette information pour une blague. Mais elle n’en est pas une. Sauf si le concerné lui-même s’exprime publiquement pour démentir cette initiative étrange. Et ce concerné n’est pas moins que le frère du Président de la République, Saïd Bouteflika. Cet obscur personnage, décrié par les uns, salué par les autres, dispose depuis le 1 septembre dernier d’une page Facebook qui le présente comme le futur Président de la République Algérienne.

Cette page s’intitule tout bonnement Saïd Bouteflika, président de la République Algérienne.  Elle est gérée et administrée par le “Comité de soutien à l’élection de Saïd BOUTEFLIKA au poste de président de la république algérienne”, tel qu’il est indiqué dans la partie “à propos” et “infos de base” de cette page Facebook.

Aucune information détaillée ou concrète n’a été fournie pour expliquer les tenants et aboutissants de ce comité. De quoi il s’agit exactement ? On ne le sait pas trop. Ceci dit, les intentions sont claires et l’objectif est publiquement affiché :

Nous avons pu constater le travail accompli par notre bien aimé président Abdelaziz Bouteflika, nous avons confiance en lui. Il a su rassembler tous les Algériens, qui de mieux que son frère Saïd pour lui succéder.

C’est en ces termes que les administrateurs de la page ont décrit leur action. S’agit-il donc d’une page dédiée au Président de la République et à son probable 4e mandat ? Pas vraiment puisque toutes les publications concernent uniquement le frère du président Saïd.

Celui-ci est-il au courant de cette initiative ? Rien ne l’affirme ou ne l’infirme jusqu’à cette heure-ci. Une seule chose est sûre : cet appel à une candidature de Saïd Bouteflika a suscité un véritable émoi sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’internautes algériens sont montés au créneau pour rappeler que l’Algérie n’est pas un royaume ou une monarchie…

4 comments

bonjour M Abdou Semmar
Ce que vous semblez probablement ignorer sur ce partenariat Asmidal/Grupo Vilar Mir c est qu il prevoyait la réalisation en DZ d une usine d ammoniac par Fertial et dont la capacité devait être de 3300 T/jour soit celle des 3 unités d ammoniac existantes.Ce projet n a jamais vu le jour malgre
– l établissement d un cahier de charges
– le lancement d un appel d offres
et en raison de l aval de SH quant a la contractualisation d une convention portant livraison de gaz a la nouvelle usine
Les pouvoirs publics ont préféré creer une autre joint venture relative au meme projet mais liant SH a une filiale de Grupo Vilar Mir soit Fertiberia plutôt que de laisser le projet se réaliser par Fertial. Ce qui fut fait sans que cela ne dépasse cependant la constitution de la société.
Pour mémoire le projet a été inaugure en 2008 a Arzew par le président Bouteflika et et le Roi d Espagne; sans suite a ce jour.
Le partenariat signe par Asmidal et GVM sous l égide du CPE – présidé alors par Ouyahia- prévoyait la réalisation de la mega usine par Fertial et devait être finance partiellement par les dividendes genere de l exploitation des usines de Fertial de 2005 a 2008. Faute d avoir retenu le schema initial les dividendes correspondants ont du être verses des 2009 aux actionnaires.
comme quoi nos dirigeants ne respectent pas les accords passes et meme s ils les revoient peut etre dans l intérêt du pays ne daignent pas statuer consensuelle ment sur la nouvelle situation de manière a trancher définitivement sur le projet.
Bigre un projet inaugure Boutef et le Roi d espagne en 2008 et dont on ignore le sort encore aujourd hui

bonjour M Abdou Semmar
Ce que vous semblez probablement ignorer sur ce partenariat Asmidal/Grupo Vilar Mir c est qu il prevoyait la réalisation en DZ d une usine d ammoniac par Fertial et dont la capacité devait être de 3300 T/jour soit celle des 3 unités d ammoniac existantes.Ce projet n a jamais vu le jour malgre
– l établissement d un cahier de charges
– le lancement d un appel d offres
et en raison de l absence d l aval de SH quant a la contractualisation d une convention portant livraison de gaz a la nouvelle usine
Les pouvoirs publics ont préféré creer une autre joint venture relative au meme projet mais liant SH a une filiale de Grupo Vilar Mir soit Fertiberia plutôt que de laisser le projet se réaliser par Fertial. Ce qui fut fait sans que cela ne dépasse cependant la constitution de la société.
Pour mémoire le projet a été inaugure en 2008 a Arzew par le président Bouteflika et et le Roi d Espagne; sans suite a ce jour.
Le partenariat signe par Asmidal et GVM sous l égide du CPE – présidé alors par Ouyahia- prévoyait la réalisation de la mega usine par Fertial et devait être finance partiellement par les dividendes genere de l exploitation des usines de Fertial de 2005 a 2008. Faute d avoir retenu le schema initial les dividendes correspondants ont du être verses des 2009 aux actionnaires.
comme quoi nos dirigeants ne respectent pas les accords passes et meme s ils les revoient peut etre dans l intérêt du pays ne daignent pas statuer consensuelle ment sur la nouvelle situation de manière a trancher définitivement sur le projet.
Bigre un projet inaugure Boutef et le Roi d espagne en 2008 et dont on ignore le sort encore aujourd hui

Bonjour, je suis un algérien qui vit en algérie, j’ai bientôt 15 ans et je suis en seconde , pour ma part, depuis ma naissance j’ai appris à parler le français comme langue principale, et même concernant ma scolarité, je pense que au contraire, c’est plutôt l’arabe qui me pose problème, après, je dirais quand meme qu’une langue doit être acquise avant l’age ou une personne commence à former sa personnalité pour la parler très bien, mais après comme vous le dites ce sera du “bricolage” , mais bon, je ne peux pas savoir comment fonctionne l’apprentissage du français, car je parle principalement français donc je n’arrive pas a imaginer comment serait quelqu’un qui ne parle pas français, par exemple moi , j’ai commencé apprendre l’anglais a l’age de 10-11 ans et jusqu’à maintenant je ne m’imagine pas parler anglais comme principale langue.

Donc ce que je veux dire, c’est qu’il est vraiment difficile de faire des études dans une langue non-principale, mais pour notre part en algerie, je pense que c’est la faute à la mentalité collective des algeriens qui sont complexés, quelqu’un qui parle français ou qui est francophone est directement mal jugé de la part des algériens (pas tous), ces mots à caractère péjoratif tel que “anouch” “tchitchi” , sont la principale preuve du rejet de la langue française en algerie, dans tout ce que j’ai écris dans ce commentaire, j’insiste sur la partie ou je vous précise comment l’esprit collectif des algeriens juge les francophones.
Bref, cette catégorie qui représente 80% des algériens ne changera jamais

je suis binational mes parents sont algériens ,je suis algérien je suis né en France donc français . L’Algérie nous a clairement abandonné En nous refusant le droit d’accéder à des autres responsabilités .Alors les Sofiane Feghouli peuvent cracher sur la France mais elle au moins n’a pas fait une loi qui nous interdit d’accéder aux hautes responsabilités en France..Comment voulez-vous qu’on vienne investir dans ce pays

Laisser un commentaire

*