Le championnat algérien dit professionnel ne va pas se terminer dans les délais, c’est-à-dire avant le 20 mai prochain, comme établit préalablement. En début de saison, la Ligue de football professionnel (LFP) avait fixé la date de la dernière journée des championnats des Ligues 1 et 2 au 18 et 19 mai. En raison de la Coupe du monde 2018, la Fifa avait demandé à toutes les fédérations membres de terminer leurs championnats respectifs avant le 20 mai. Ça ne sera pas finalement le cas pour l’Algérie. Le président du directoire ayant en charge le championnat professionnel, Amar Bahloul, qui est aussi membre du Bureau fédéral de la FAF, a déclaré aujourd’hui que le Président de l’instance fédérale, Kheiredine Zetchi, va formuler à la Fifa, une demande d’une dérogation spéciale pour terminer le championnat au-delà de cette date butoir. Selon Bahloul, il est impossible que le championnat de Ligue 1, qui est actuellement à la 23e journée, se termine avant le 20 mai. D’après lui, c’est la participation des clubs algériens aux compétitions africaines, dont des matchs sont prévus durant les ms d’avril et mai, qui pose problème. En coupe de la Confédération de la CAF, le CR Belouizdad et l’USM Alger devront disputer en aller et retour les 16e de final bis durant le mois d’avril. Par ailleurs, la phase des poules des deux compétitions africaines (Coupe de la Confédération et Ligue des champions) – le MC Alger et l’ES Sétif sont engagés en Ligue des champions – débutera au mois de mai, durant lequel se joueront les deux premières journées (4 et 15 mai, c’est-à-dire avant la date butoir de la Fifa). Le reste est prévu après la fin de la Coupe du Monde. Avec sept journées restantes seulement (8 semaines nous sépare du 20 mai), la FAF ne devrait pas trouver logiquement de problème à clore la Ligue 1 dans les délais. Les matchs des clubs participants aux compétitions africaines n’ont qu’à être avancés ou décalés, comme ça se fait partout dans le monde. Or, il est de coutume en Algérie ces dernières années, pour cause de tricherie et d’arrangements, de programmer les cinq dernières journées le même jour à la même heure. Ce qui veut dire que durant les week-ends où il y a des matchs « africains », il n’y aura pas de championnat de Ligue 1. En somme, les « travers » du football national ont désormais des retombées sur le plan international.

Elyas Nour

Football/ La FAF veut reporter la fin du championnat avec la bénédiction de la FIFA
4 (80%) 1 vote