Image/ AFP

Dix Palestiniens ont été tués et mille autres ont été blessés vendredi, par des tirs de soldats de l’occupation israélienne pendant une marche populaire de Palestiniens dans la bande de Ghaza, ont rapporté les médias locaux. Plus de 30.000 Palestiniens de Ghaza se sont ressemblés en masse ce vendredi pour une grande « Marche du retour » afin de commémorer la journée de la terre et montrer l’attachement des Palestiniens à leur terre, et que le droit au retour est sacré pour tout le peuple palestinien. Des milliers de Palestiniens, dont des femmes et des enfants, ont manifesté pacifiquement dans les zones tampon de sécurité imposée par les forces de l’occupation israélienne sur les frontières de la bande de Ghaza. Les soldats de l’occupation israélienne qui se trouvaient sur les frontières ont ouvert le feu en tuant dix jeunes palestiniens et en blessant mille autres, selon des sources palestiniennes. Les manifestants et malgré la brutalité des forces de l’occupation israélienne, se sont dit déterminés plus que jamais à poursuivre ce type d’actions. Le porte-parole du ministère de la Santé de Ghaza, Ashraf al-Kodra, a de son côté, déclaré aux journalistes que des soldats israéliens avaient visé deux fermiers qui se trouvaient près de la ville de Khan Younès, dans la Bande de Ghaza, tuant un fermier de 27 ans et en blessant un autre. Les affrontements ont éclaté vendredi matin lorsque des soldats israéliens stationnés à la frontière ont pulvérisé du gaz lacrymogène pour disperser les centaines de Palestiniens rassemblés près de la clôture. De jeunes manifestants ont jeté des pierres sur les soldats. M. Kodra a souligné que six Palestiniens avaient été abattus par les troupes occupantes israéliennes pendant les affrontements dans l’est de Ghaza. Cette marche, qui a commencé vendredi à l’occasion de la Journée de la terre, devrait s’achever le 15 mai.

Palestine/ Au moins 12 morts et mille blessés lors d’une attaque d’Israël
Notez cet article