Selon le prince héritier du trône d’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salman, il n’y a aucun verset coranique ni texte religieux soumettant la femme à l’obligation de revêtir un voile ou un vêtement spécifique.

Le sujet a été soulevé dans un entretien qu’il a accordé hier à la chaîne de télévision américaine CBS et dans lequel il s’est longuement prononcé sur le délicat sujet des droits de l’homme en Arabie Saoudite.

À ce sujet, le prince a confié qu’il croit aux droits de l’homme, mais que sa conception de la chose et différente de celle des Américains. « Je crois aux droits de l’homme et je ferais avancer la cause en Arabie Saoudite. Cependant, nos critères en Arabie sont différents des vôtres en Amérique », a-t-il soutenu.

Le nouvel homme fort du régime saoudien s’est aussi prononcé sur les Frères musulmans pour dire qu’il éradiquera leur pensée dans son pays, sur l’Iran, en comparant l’ayatolah Ali Khamenei à Hitler et en promettant de construire une arme atomique si l’éternel rival venait à en posséder une et sur la corruption en affirmant que c’est une ligne rouge et qu’il veille personnellement à ce qu’elle ne soit pas franchie.

L’épisode de l’émission « 60 minutes » diffusé sur la chaîne américaine à grade audience CBS et qui était consacré à Mohamed Ben Salman a fait l’objet de virulentes critiques. La chaîne de télévision et la journaliste Norah O’Donnell ont été accusée de diffuser « une info publicité » en faveur du régime saoudien au détriment de questions brûlantes qui auraient dû être traitées à l’instar de l’agression saoudienne contre le Yémen.

Voile islamique / Cela n’existe pas dans les textes sacrés, selon Mohemed Ben Salman
2.8 (55%) 4 votes