• Par F | janvier 6, 2013 6:10
    sans_papiers_greve

    Les militants du Collectif des sans-papiers du nord de la France (CSP59), ont adressé une lettre ouverte à Abdelaziz Bouteflika dans laquelle ils demandent au Président algérien de défendre les intérêts de sans-papiers en grève de la faim depuis plusieurs semaines.

    “En tant que Président de la République Algérienne Démocratique et populaire, je crois en votre capacité à pouvoir stopper ce dénigrement au quotidien de l’Algérien et de l’étranger au général, en France, rien que dans le but de satisfaire les idées lepénistes fascisantes qui d’années en années trouvent répondant au sein même de l’Etat”, écrit à l’adresse d’Abdelaziz Bouteflika, le CSP 59 qui défend des sans papiers algériens en grève de la faim depuis 59 jours.

    Le collectif organise depuis plusieurs semaines des manifestations pour demander la régularisation d’une quarantaine de sans-papiers menacés d’expulsion. Ils s’adressent désormais à l’Algérie pour défendre les intérêts de ces citoyens algériens, notamment des deux Algériens expulsés par la France, le 30 décembre dernier. “Nous ne pouvons nous taire face à cette atteinte de la dignité humaine et algérienne en l’occurrence”, insiste le Collectif dans son courrier.

    Les militants rappelle la fraternité entre la France et l’Algérie, tant évoquée lors de la visite de François Hollande à Alger, mais sitôt oubliée. “Est-ce ainsi qu’entend mieux accueillir les algériens Monsieur François Hollande ? C’est dans cet esprit de vérité, de la brutalité vécue face à ce système d’expulsions indigne, que nous nous adressons à vous”, et d’ajouter “le fameux « partenariat d’égal à égal » revendiqué par François Hollande lors de sa récente visite en Algérie révèle-t-il une certaine vision de l’égalité : celle du colon ?”. Le collectif attend un geste des deux pays pour régulariser la situation de ces Algériens.



  • Articles liés

  • Derniers articles

  • Réagissez

    Connexion

    Email
    Print