Santé

  • Surcharge des urgences/ Les médecins accusent les patients 
    Si les services des urgences médicales au niveau des hôpitaux sont submergés juste après le f’tour, depuis le début du Ramadhan, c’est parce que de nombreux citoyens qui n’en ont pas vraiment besoin s’adressent à ces services au lieu de se rendre dans les polycliniques. C’est...


Connexion