Le séisme qui a frappé vendredi le nord-est du Japon est le plus violent dans le pays depuis 140 ans, rapportent les sismologues.

Selon l’institut américain de veille géologique (USGS), le tremblement de terre a atteint une magnitude de 8,9.

Il dépasse en intensité le grand séisme de Kanto, d’une magnitude de 7,9, qui fit 140.000 morts dans la région de Tokyo le 1er septembre 1923.

En 1933, un séisme de magnitude 8,1 avait fait plus de 3.000 morts sur la côte nord-est.

En 1995, le séisme de Kobé avait atteint une magnitude de 7,2 et fait plus de 5.000 morts. Il avait provoqué 100 milliards de dollars de dégâts, constituant la catastrophe naturelle la plus coûteuse de l’histoire.

Reuters