16  candidats à l’émigration clandestine ont été secourus, ce mardi 18 septembre aux premières minutes de l’aurore, au large de Annaba (600 km à l’est de la capitale), plus exactement à 11 miles marins au Nord-est du Cap de Garde  (Ras El Hamra).

Âgés entre 20 et 33 ans, les jeunes, originaires de Annaba,  été à bord d’une patera (une felouque dérisoire), informe le commandement du groupement territorial des gardes-côtes d’Annaba, via l’APS. Les jeunes seront présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’Annaba.

A. B. S.

Notez cet article