Le magazine américain Sports Illustrated a publié jeudi le classement des sportifs les mieux payés au monde. Un classement dominé, comme à l’accoutumée, de la tête et des épaules, par les athlètes engagés dans des disciplines typiquement américaines.

Leur nom ne vous dit peut-être rien mais ce sont bien eux qui ont récolté le plus de gain, toutes sources de revenues confondues, au cours de l’année sportive écoulée. Avec 90 millions de dollars amassés au cours des douze derniers mois, le boxeur Floyd Mayweather Jr., invaincu en 44 combats professionnels, conserve la première place du classement annuel de Sports Illustrated sur les 50 fortunes du sport US, paru jeudi. En 2012, celui qu’on surnomme Pretty Boy pour son joli minois avait réussi la prouesse de détrôner Tiger Wood, leader indéboulonnable de cette liste depuis 2004 et sa première publication. Le champion de la NBA Lebron James, élu MVP (The Most Valuable Player) pour la quatrième fois de suite, se classe deuxième avec plus de 56 millions de dollars de gains. Le quaterback des New Orleans Saints Drew Brees, qui a empoché plus de 47 millions de dollars, complète le podium. En baisse de régime, Tiger Woods chute lui à la cinquième place avec un petit pactole de 40 millions de dollars tout de même.

A côté du classement nord-américain, largement dominé par les basketteurs, joueurs de base-ball et autres footballeurs US, le magazine Sports Illustrated propose une liste des 20 sportifs non-américains les mieux payés au monde. Et surprise, après quatre années consécutives de règne, la légende du tennis, Roger Federer, a été délogée de la première place cette année par le jeune retraité David Beckham, qui a annoncé jeudi vouloir ranger définitivement les crampons à l’issue de sa saison avec le PSG. Grâce notamment à un juteux contrat conclu avec les dirigeants qataris du club de football parisien, le Spice Boy a remporté pas moins de 48 millions de dollars. Deuxième, le joueur de tennis suisse a gagné la saison dernière 43 millions de dollars. L’espagnol Fernando Alonso complète le podium avec 42 millions de dollars de gains. Au pied du podium, les deux stars de la Liga sont au coude à coude : Cristiano Ronaldo, riche de 35,3 millions de dollars de revenues, devance de peu Lionel Messi, qui a remporté 35,1 millions de dollars en 2012.

Habituée à être la seule représentante féminine de ce classement, Maria Sharapova partage cette fois la vedette avec son adversaire chinoise Li Na. La tsarine des cours, lauréate de Roland Garros en 2012, arrive 9ème du classement de Sports Illustrated avec plus de 25 millions de dollars de gains. Li Na fait son entrée dans le classement, directement à la 17ème position, avec plus de 17 millions de dollars de revenus.

Notez cet article