Lu sur L’Econews

Depuis quelques mois, Ali Benflis fait plusieurs apparitions en public. qu’i s’agisse d’un recueillement à la mémoire d’une personnalité, de l’enterrement d’une autre ou encore à l’occasion d’un hommage, l’ex-secrétaire général du FLN n’est pus un homme de l’ombre.

Des sorties qui ne passent désormais plus inaperçues, tant il est vrai que n’étant pus proche du FLN, même s’il n’en a pas pour autant été exclu, l’ex-candidat malheureux des présidentielles de 2004 multiplient les rencontres.

Ce matin encore, il était présent à l’hommage qui a été rendu au défunt bâtonnier Amar Bentoumi à l’hôtel Hiton. Un hommage rendu par le barreau d’Alger en colaboration avec l’Organisation internationale des juristes démocrates.

Ali Benflis prendra même la parole pour louer les mérites de Me Bentoumi, un avocat émérite, un fervent défenseur des droits de l‘homme et militant de la cause nationale.

En marge de la manifestation, nous lui avons demandé s’il projetait de se porter candidat aux prochaines présidentielles. « Je ne ferai aucune déclaration à ce propos. Chaque chose en son temps », nous lancera-t-il.

Toutefois, l’un de ses proches nous confiera sous le sceau de l’anonymat que Ali Benflis compte bel et bien se présenter à la magistrature suprême. « Il en fera l’annonce le 1er novembre ».

Ainsi donc, et alors que Abdelaziz Bouteflika ne s’est pas exprimé sur sa volonté ou non de briguer un second mandat, des futurs candidats se sont déjà fait connaître. A l‘instar d’Ahmed Benbitour, Sofiane Djillali et un ancien ministre vivant en Suisse. Si la candidature de Benflis se confire, il sera le quatrième candidat connu.