3G Algérie iPhone

Quarante-huit heures après avoir reçu le feu vert de l’Autorité de régulation des Postes et Télécommunications (ARPT), les opérateurs marquent un décalage dans le lancement des offres de la 3G.

Si Ooredoo annonce que «tous les abonnés Nedjma Ooredoo peuvent, dès à présent, vivre pleinement leur expérience de l’Internet mobile haut débit (3G++) sans frais additionnels et au même prix que la 2G, grâce à des offres simples, abordables et transparentes», mais précise que des offres «seront, bientôt, mises sur le marché».

Chez Djezzy, on fait état d’un «léger décalage» dans le lancement. Alors que Mobilis prévoit d’organiser, aujourd’hui, une conférence de presse pour préciser les modalités et, probablement les offres de commercialisation de la 3G.

«De nombreuses offres de lancement innovantes et accessibles seront, bientôt, mises sur le marché pour faciliter l’accès au haut débit mobile», affirme un communiqué de Ooredoo, rendu public, hier. L’opérateur promet de la «visiophonie», de la «VoIP», de «l’Internet mobile haut débit», un «portail OStore d’applications pratiques», ainsi que des «offres avantageuses» et des «promotions inédites».

«Quelques heures, seulement, après avoir obtenu les dernières approbations réglementaires nécessaires, Nedjma Ooredoo tient, une nouvelle fois, ses engagements en ouvrant son réseau 3G++ à ses millions d’abonnés, localisés dans 10 wilayas : Alger, Constantine, Oran, Ouargla, Sétif, Djelfa et en exclusivité à Béjaia, Chlef, Bouira et Ghardaïa.

Tous les abonnés Nedjma Ooredoo peuvent, dès à présent, vivre pleinement, leur expérience de l’Internet mobile haut débit (3G++), sans frais additionnels et au même prix que la 2G grâce à des offres simples, abordables et transparentes», a annoncé Ooredoo. Selon l’opérateur, ses abonnés n’auront pas besoin de changer leur puce téléphonique. Ils «peuvent accéder (…) en obtenant un deuxième numéro 3G attaché à leur puce existante».

Pour le directeur général, Joseph Ged, ajoute le communiqué, «La 3G++ est, maintenant, une réalité pour nos abonnés tout en conservant leur SIM existante. Dix jours après l’obtention définitive de notre licence et moins de douze heures après les dernières approbations reçues de l’ARPT, nous avons lancé les premiers services 3G++, en Algérie. Ooredoo félicite tous les abonnés et s’engage à leur offrir une expérience unique du haut débit mobile.

Nous avons réussi à simplifier l’accès à la 3G en gardant une SIM unique, les mêmes tarifs que la 2G ainsi tous les services disponibles, sans restrictions selon les conditions d’usage». De «nombreuses offres» seront «bientôt mises sur le marché». Les usagers de Nedjma Ooredoo «peuvent se renseigner sur le mode d’activation des services 3G en consultant le site www.ooredoo.dz/3g».

UN «LÉGER» RETARD POUR DJEZZY

De son côté, l’opérateur Djezzy annonce, par la voix de son directeur de la Communication, Hamid Grine, qu’il y aura «un léger décalage, à l’ouverture » du réseau 3G de l’opérateur, «et donc aussi au lancement de nos offres, qui seront, de toute manière, construites pour offrir le meilleur à nos clients», ajoute notre interlocuteur.

Le retard dans le déploiement du réseau 3G de Djezzy était prévisible, étant donné que l’opérateur n’a pu obtenir l’autorisation d’importation des équipements nécessaires que depuis la mioctobre 2013.

Sous le coup d’une interdiction de transfert de devises vers l’étranger, depuis 2010, l’opérateur Djezzy, filiale de Vimpelcom, a reçu une «approbation exceptionnelle» de la Banque d’Algérie pour «effectuer des paiements étrangers pour importer des équipements exclusivement dédiés à la technologie 3G».

Lire la suite sur Le Quotidien d’Oran 

Notez cet article