Ce n’est pas facile d’être un conducteur de tramway en Algérie. En plus d’être confronté à l’incivilité de certains, un conducteur de tramway est exposé au risque d’accidents causés aussi bien par les piétons, qui traversent en toute inconscience, que par les conducteurs de voitures. Pour dévoiler son pénible  quotidien, un conducteur de tramway d’Oran a filmé, dans une vidéo postée sur Youtube le 25 novembre dernier, sa journée.

La vidéo expose le cauchemar quotidien des conducteurs de tramway en Algérie. Il ne se passe pas une journée sans que ces derniers ne soient confrontés à de sérieux soucis quotidiens, causés par l’incivilité de certains piétons et l’inconscience des conducteurs de voitures qui ne s’empêchent pas de traverser la voie ou même de stationner carrément sur les rails.

Dur d’être un conducteur de tramway en Algérie

La vidéo dévoile comment se déroule la journée ordinaire d’un conducteur de tramway à Oran et montre tous les désagréments que vivent ces derniers chaque jour. En plus de subir l’incivilité et parfois des agressions, ces travailleurs sont confrontés au laisser-aller et de l’inconscience de certains citoyens et conducteurs de voitures. Le conducteur dénonce le comportement des piétons qui traversent en toute inconscience sans se soucier du danger, les voitures garées à même les rails, qui s’arrêtent au beau milieu du carrefour ou qui traversent les rails sans s’inquiéter du tramway qui approche et du risque de collision. Le conducteur dévoile comment il est appelé à chaque fois à éviter les accidents de justesse quand des jeunes à bord de leurs scooters s’amusent à passer entre les deux rails en le défiant. Finalement, en plus d’être patient et zen d’esprit, un conducteur de tramway doit principalement être vigilant pour protéger les voyageurs à bord de son tramway et éviter de percuter des piétons, des voitures et des bus qui ne respectent pas les principes élémentaires de prudence.

Par Nourhane. S.

Notez cet article