Pour tenter, une nouvelle fois de trouver une solution au bourbier dans lequel est plongée la région de Ouargla, Abdelmalek Sellal fera un voyage mercredi dans la wilaya. Une réunion interministérielle a précédé ce voyage. Le Premier ministre proposera entre autre de dégeler les travaux de construction dans la ville de Hassi-Messaoud. Mais il s’exprimera notamment sur l’épineux problème du foncier pour lequel se bat la région.

A deux jours de cette visite, les dessous de l’affaire du foncier qui met le feu aux poudres à Ouargla commencent à se dessiner. Une conférence de presse animée dimanche par des responsables de la wilaya de Ouargla révèle l’ampleur du fossé qui sépare la population et les autorités.
Ainsi, le journal Liberté rapporte que le directeur des domaines, Ferhat Tebib, a reconnu que l’ancienne championne olympique, Hassibe Boulmerka a bénéficié d’une concession de 1000 hectares. Interrogé, le ministre explique que « Hassiba est une citoyenne algérienne comme les autres ». Ce qui est une évidence. Mais beaucoup de jeunes de la région ne comprennent pas comment une personnalité connue peut bénéficier d’une assiette foncière sans grande difficulté, tandis que eux, n’y parviennent pas. Pour se justifier, les responsables de la wilaya déclarent que « les jeunes de la région ne veulent pas investir dans l’agriculture ». Pourtant, des dizaines de demandes sont enregistrées chaque année par l’administration locale.
Cette visite est la troisième qu’effectue le premier ministre dans la région. Les deux premières n’ont rien donné.

 

Essaïd Wakli