Dans un article publié le 28 décembre en cours, le site France-Algérie fait état d’une saisie de 500 objets pouvant servir à des fins d’espionnage à l’aéroport Houari-Boumediene, à bord du vol QR 566 en provenance du Qatar.

Le matériel en question consisterait en des caméras miniatures haute résolution et des drones généralement utilisés par les services secrets israéliens et américains dans des opérations d’espionnage. Les destinataires de ce matériel de pointe ne sont pas spécifiés. Toujours selon le site France-Algérie, des suspects arrêtés lors de cette opération auraient révélé que ces appareillages étaient destinés à  » des personnes  se trouvant dans les wilayas d’Alger, de Sétif et du sud algérien ».

Selon la même source, une enquête aurait été diligentée pour déterminer l’origine de ces « kits d’espionnage » et l’identité des destinataires, car ce matériel, classé hautement sensible, ne peut être importé sans autorisation du ministère de la Défense nationale.

La même source avance la thèse d’une machination visant à déstabiliser l’Algérie. Sans être nommément désignés, les  services de renseignements qataris sont pointés du doigt dans cette affaire.

Rappelons qu’en janvier 2013, le quotidien « Echourouk » a révélé la saisine de plus de 600 appareils électroniques très sophistiqués, utilisés dans des opérations d’espionnage, en provenance du Qatar.

M. M.