Statistiques/ Les Algériens martyrisés par une hausse générale des prix des produits alimentaires

0
450

L’inflation est une réalité amère que subissent les Algériens. Les récentes statistiques du ministère du Commerce démontrent qu’une véritable envolée des prix des produits alimentaires a frappé de plein fouet les portefeuilles des consommateurs algériens. 

Il est signalé, à cet effet, les prix de la majorité des produits alimentaires ont connu une hausse importante depuis le mois d’août dernier par rapport à la même période de l’année dernière.

Ainsi, à titre d’exemple, le riz a augmenté de 7,1%, les pâtes alimentaires de 7%,  la farine conditionnée (6,3%), le concentré de tomate (5,6%), le thé (5,3%), le sucre blanc (2,3%), le café (1,7%), les huiles alimentaires (1%) et  la semoule ordinaire (0,1%). Même chose pour les légumes secs, à l’exception des haricots secs dont les prix ont baissé de 7%.  Le prix des pois chiches a connu une flambée (+60,4%). Les lentilles ont, en revanche, augmenté de 22,1%. Beaucoup de légumes frais ont connu également la même tendance, à l’image de l’ail importé  (+28,7%), l’ail local sec (+18,2%) et la tomate fraîche (+17,6%). Les seuls produits qui font exception sont l’oignon sec (-31,4%) et la pomme de terre (-8,3%). Les prix des viandes ont également connu la même hausse (poulet éviscéré avec 13,7%, viande bovine congelée (1,5%). Les prix des œufs sont montés aussi en flèche avec un taux de 33,3%. En somme, presque tous les produits alimentaires ont connu des hausses.