Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, monte au front contre ses détracteurs à l’intérieur même de son parti. Des mesures disciplinaires seront ainsi prises contre Nouria Hafsi, Tayeb Zitouni, Mokhtar Boudina, et Smati Zoghbi, tous cadres influents du RND.

Anticipant une rébellion interne au sein de son parti, une semaine après la déclaration de guerre prononcée par Nouria Hafsi, Tayeb Zitouni, Mokhtar Boudina, et Smati Zoghbi, qui avaient fait part de leur intention d’actionner les instances parallèles du RND dans les 48 wilayas, pour pousser vers la sortie Ahmed Ouyahia,  ce dernier a réagi en mettant en branle à son tour, hier vendredi, lors de la réunion du bureau national du RND, les commissions de discipline afin de rendre inopérantes toutes les actions qui peuvent lui porter préjudice.

Ce qui est officiellement reproché aux quatre frondeurs, c’est leur volonté de semer «l’anarchie dans le parti », indique le communiqué sanctionnant la réunion. À cet effet, le bureau national a annoncé «l’intention du parti d’en finir avec la dictature de la minorité dont le but manifeste est de provoquer l’anarchie et semer une crise dans la famille du RND, un parti  sauvé de la dérive grâce à la détermination des militants», ajoute encore le communiqué.

La direction du RND a fait le choix des mesures disciplinaires pour en finir définitivement avec la mutinerie au sein de sa propre formation politique et ce, en s’assurant que le verdict annoncé sera favorable à une exclusion des quatre frondeurs.

Massi M.

Notez cet article