Une campagne de sensibilisation au tri sélectif des déchets a débuté, lundi, à travers 34 quartiers relevant de 13 circonscriptions administratives de la capitale, a indiqué le chargé du tri  sélectif de la wilaya d’Alger, Berkani Abelali.

« Dans le cadre des efforts visant à protéger l’environnement et la santé publique, une campagne de sensibilisation au tri sélectif des déchets a été lancée à travers 34 cités de la capitale pour conscientiser les citoyens quant à l’importance du tri sélectif des ordures ménagères à la source et du respect des horaires de collecte (de 19h00 à 22h00) », a précisé M. Berkani.

Des dépliants seront ainsi distribués au niveau des 34 cités retenues où des sites abri-bacs à ordures répondant aux normes du tri sélectif sont aménagés et dotés de bacs et de sachets déclinés en trois couleurs: le vert pour les déchets humides, le jaune pour les déchets recyclables et le transparent pour le pain.

Des psychologues, des médecins, des ambassadeurs de l’environnement et des universitaires feront du porte-à-porte dans les cités pilotes à travers les 13 circonscriptions administratives concernées, dont Dar El-Beïda, Bir Touta, Rouiba et Sidi M’hamed, pour sensibiliser, en premier lieu, les ménagères à l’importance du tri sélectif à la source.

La campagne touchera également les établissements scolaires en vue de renforcer le civisme, de lutter contre les dépotoirs anarchiques et le gaspillage du pain et de protéger l’environnement.

La campagne qui sera généralisée ultérieurement à 5.000 cités de la capitale est la première étape envisagée par la commission chargée du tri sélectif des déchets dans la wilaya d’Alger, composée d’entreprises telles que Netcom, Extranet, Asrout, les OPGI et l’AADL, en collaboration avec  l’Agence nationale des déchets (AND), la Direction de la jeunesse et des sports, la Direction de l’action sociale et des associations en charge de l’environnement.

Dans ce contexte, l’initiative lancée sous le slogan « Alger ville propre» commence l’opération de tri des déchets et se veut, a-t-il estimé, une opportunité pour amener le citoyen à adopter d’office le tri sélectif des déchets en vue de l’inciter à adhérer à cette démarche à travers l’utilisation de bacs spéciaux et y participer d’une manière effective et positive au succès de cette initiative.

Un «Monsieur environnement» dans chaque  commune

Mme Yaakoubi, chargée de communication à l’entreprise « NETCOM », a rappelé  l’ensemble des mesures prises par les autorités compétentes pour la fourniture de matériels et moyens pour le nettoyage de la capitale, outre la création du poste de responsable de l’environnement et d’un «Monsieur environnement» au niveau de la daïra et de la commune.

«La wilaya d’Alger a mobilisé tous les moyens pour le développement des techniques de tri sélectif, à travers notamment les directives du wali, en vue de valoriser les déchets et réduire la quantité des déchets destinés à l’enfouissement, d’autant que plusieurs de ces mêmes déchets sont enfouis  dans les décharges sans être utilisés, ce qui entraîne une saturation des centres d’enfouissement technique», a précisé rappelé Mme.Yaakoubi.

Il est temps de généraliser l’utilisation du tri sélectif des déchets vu son importance dans la préservation de l’environnement et la valorisation de cette ressource à travers le transformation de ces déchets en une richesse, a ajouté la même source avant de relever que le nombre de points noirs à Alger a reculé par rapport aux années précédentes.
De son côté, le directeur des Etudes et du développement à « Extranet », Bouteldja Karim a mis l’accent sur l’importance de « généraliser le tri sélectif des déchets en vue de leur exploitation dans le recyclage ; ce dernier  étant, « une source vitale et importante pour le développement économique et la  création d’emplois au profit des jeunes », a-t-il dit, ajoutant que les produits recyclables collectés par son entreprise sont le carton, le pain et le plastique.

L.R.

Notez cet article