L’Afrique s’indigne et réclame des excuses officielles au président américain Donald Trump. Dans une réunion ayant pour ordre du jour : la question de l’immigration, ce dernier avait qualifié les nations africaines dont sont issus ces migrants de « pays de merde ».

L’homme le plus puissant de la planète s’est, encore une fois, fait remarquer par un dérapage verbal digne des plus chauvins suprématistes blancs. Lors d’une réunion qu’il a tenue avec des sénateurs pour discuter du dossier de l’immigration à la maison blanche, ce dernier s’est interrogé : «Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? » Le sujet de la discussion tournait, à ce moment, au tour des immigrés africains et haïtiens.

Choquée par les propos indignes de Trump, l’Afrique réagit. Les ambassadeurs du groupe Afrique à l’ONU ont commis un communiqué d’une rare dureté dans lequel ils ont demandé au président américain « rétractation et excuses ». Les diplomates africains se sont dits « extrêmement choqués » et « condamne les remarques scandaleuses, racistes et xénophobes » de Donald Trump.

Le groupe s’est dit préoccupé par « la tendance continue et grandissante de l’administration américaine vis-à-vis de l’Afrique et des personnes d’origine africaine à dénigrer le continent, et les gens de couleur ».

Il affirme également être « solidaire du peuple haïtien et de tous ceux qui ont été dénigrés », remerciant par là même « les Américains de toutes origines qui ont condamné ces propos ».

Le président américain a réagi vendredi sur son canal de prédilection Twitter. Ses explications sont d’autant plus provocantes. « Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce ne sont pas les mots utilisés », a-t-il affirmé. Plusieurs sénateurs ont de leur côté insisté sur le fait que les propos du président américain étaient bien ceux relayés par le Washington Post.

Traités de « pays de merde » / Les pays africains réclament des excuses à Trump
Notez cet article