La ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghebrit accuse le Cnapeste d’avoir manipulé et pris en otage des élèves, qui plus est, mineurs pour servir des intérêts qui leur sont propres. À ce propos, elle affirme qu’une enquête sera diligentée pour les identifier.

Lors d’un point de presse animé ce lundi matin à Alger, Mme Benghebrit a accusé sans pour autant le designer nommément, le syndicat autonome Cnapeste en affirmant qu’il était l’instigateur de cette manœuvre. Selon elle, « certaines parties ont incité les élèves à sortir dans la rue pour réclamer la réhabilitation de leurs enseignants radiés ».

Pour le contrecarrer, Mme Benghebrit a annoncé l’ouverture d’une enquête qui permettra de débusquer ces « manipulateurs ». Les services du ministère de l’Éducation nationale ont, selon elle, saisi la DGSN pour que la lumière soit faite dans cette affaire.

La ministre a, par ailleurs, rassuré les parents d’élèves auxquels elle a garanti une reprise des cours durant le deuxième trimestre. « Toutes les mesures nécessaires ont été prises pour rattraper les retards accumulés », a-t-elle souligné.

Cependant, elle a fait savoir que le programme de cette année doit être remodelé de sorte à sauver l’année scolaire. « Le programme scolaire sera revu cette année pour rattraper le retard causé par la grève ».

Pour ce qui est de la réintégration des instituteurs et institutrices radiés, la ministre a lancé un appel les invitant à déposer des recours au niveau des directions de l’Éducation dont ils relèvent.

Nouria Benghebrit / « Ceux qui manipulent les élèves pour qu’ils les soutiennent dans leur grève seront débusqués »
3.8 (76.92%) 13 votes