Le mouvement Mouwatana a tenté d’observer une action de protestation contre un cinquième mandat de Bouteflika à Constantine. La tentative a fait face à une forte réaction des autorités locales qui ont usé d’imagination pour faire avorter cette action.

Advertisement

Malgré les menaces l’intimidation des autorités locales de Constantine, le mouvement Mouwatana a honoré son appel à la manifestation ce samedi à Constantine. Une action légale, puisque le mouvement a déposé au nom du parti agréé Jil Jadid, une note d’information auprès de la Direction de la réglementation et des affaires légales (Dral) de Constantine.

Le mouvement qui appelle la population à sortir pour exprimer son refus d’un cinquième mandat de Bouteflika a fait face à des mesures “machiavéliques” prises par les autorités locales.Ces dernières ont mobilisé des camions de ramassage d’ordure pour bloquer des routes.

Images et vidéos. Constantine / Le mouvement Mouwatana interdit de manifester, Zoubida Assoul arrêtée

« Le pouvoir utilise “officiellement” les moyens sales pour faire face à l’activité des opposants aux pouvoirs. Constantine “officiel” nous accueille avec des camions à ordures », a écrit l’avocat Salah Debouz sur son compte Facebook.

Images et vidéos. Constantine / Le mouvement Mouwatana interdit de manifester, Zoubida Assoul arrêtée

Les principaux leaders de Mouwatana présents à Constantine, dont Sofian Djilali, Ali Benouari, et le célèbre avocat Salah Debouz, ont été cantonnés à l’intérieur de leur hôtel ou ils ont été interdits de sortie.

La juge Zoubida Assoul, qui est porte-parole du Mouvement a été arrêtée par la police.