Ils sont victimes d'agressions depuis quelques mois. Un imam de Laghouat a même été assassiné par la horde intégriste.

vendredi, certains d'entre ces imams ont observé un sit-in à Alger, où il ont interpellé l'Etat à propos de cet intégrisme galopant. Si n'ont croit leur propos, la mosquée algérienne pourrait renouer avec ses vieux démons.

Advertisement