Washington a réagi hier mardi, par la voie du porte-parole de la diplomatie américaine, Robert Palladino, aux manifestations anti-cinquième mandat et anti-système en Algérie.

La position des États-Unis est plus tranchée que celle de l’Union européenne ou encore la France. « Les États-Unis soutiennent le peuple algérien et son droit à manifester pacifiquement », a déclaré M. Palladino.

Advertisement

« Nous observons les manifestations en Algérie et nous allons continuer à le faire », a-t-il fait savoir lors d’une conférence de presse.