Notre article sur la cérémonie de la prochaine édition du Ballon d’Or Algérien, le Buteur-El Haddaf, a fait réagir la direction générale de l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis. 

Dans une mise au point parvenue à notre Rédaction, les responsables de Mobilis confirment que leur opérateur demeure le partenaire officiel de la cérémonie du Ballon d’Or, organisée par les quotidiens sportifs « El  Haddaf » et « Le Buteur ». « Ce partenariat rentre parfaitement dans le cadre de la stratégie adoptée par Mobilis, qui soutient le sport National en général et le football en particulier », explique la même source.

Cependant, « l’organisation de cette cérémonie, et le choix des invités de marque n’a jamais été initié par l’opérateur national, ni soumit à sa validation, car cela incombe directement au détenteur des droits du Ballon d’Or », explique la direction générale de Mobilis selon laquelle aucune « action envers » Ronaldo et Suarez n’a été initiée par ses services ou sa direction Marketing.  Mobilis « précise qu’il n’est nullement de ses prérogatives d’entreprendre de telles actions ». Soulignons enfin que l’opérateur public n’a pas démenti, pour autant, l’existence de négociations menées par les organisateurs avec des joueurs de classe mondiale comme Suarez et Ronaldo. Il n’a pas démenti aussi les montants avancés par nos soins pour les convaincre de venir à Alger. Mobilis signale uniquement qu’il n’a pas lui-même entamé ces négociations avec les stars citées.  Ces négociations peuvent, effectivement, être menées par les organisateurs du Ballon d’Or soutenus financièrement par Mobilis grâce à son sponsoring. Rien n’indique donc que cet argent n’a pas servi à financer les « invitations » adressées à des stars comme Suarez ou Ronaldo.  Le montant du sponsoring consenti par Mobilis n’a, d’ailleurs, pas été révélé dans la mise au point parvenue à notre Rédaction.