En plein mouvement de grève des policiers au niveau du palais présidentiel El Mouradia à Alger, le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika réapparaît. Il a reçu ce jeudi après-midi le prince héritier d’Abu Dhabi, Cheikh Mohammad Ben Zayed Al-Nahyane.

Le Président Abdelaziz Bouteflika a reçu ce jeudi le commandant suprême adjoint des forces armées et prince héritier d’Abu Dhabi Cheikh Mohammad Ben Zayed Al-Nahyane. L’entrevue s’est déroulée au palais présidentiel El Mouradia à Alger en présence du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, du Chef d’Etat major de l’ANP, vice ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah, du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra ainsi que du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, rapporte l’APS. Au menu des discussions : la coopération dans tous les domaines entre l’Algérie et le plus grand émirat des Emirats arabes unis.

Cette rencontre intervient quelques semaines après que cet Etat du Golfe a décidé d’interdire l’accès de son territoire aux Algériens âgés de moins de 40 ans.

Tandis qu’Abdelaziz Bouteflika accueillait le prince héritier d’Abu Dhabi, à l’extérieur du palais présidentiel presque 200 policiers manifestaient. Le mouvement de grève, enclenché mardi dans les rues de la capitale, se poursuit. A l’heure actuelle, encore plusieurs dizaines de groupes éparses de policiers refusent d’évacuer les lieux. Ils se disent décidés à ne pas quitter la pelouse à l’entrée du palais présidentiel avant d’avoir obtenu gain de cause.